L'ergonomie des postes de travail en bureaux

Mobilier de bureau et bonnes postures de travail

L'essentiel sur la "bonne" position de travail au bureau

Lombalgie ? Douleur aux épaules ? La réponse au mal de dos est souvent liée au siège alors qu’il n’y est pour rien (ou si peu). En effet, les sièges sont à peu près tous ergonomiques dans la mesure où ils sont réglables en hauteur. Il est absolument inutile d’acheter des sièges à des prix exorbitants.

En revanche, le bureau n’est, hélas, pratiquement jamais réglable en hauteur alors que ceci est aussi important que le réglage du siège. Le réglage du bureau en hauteur est le point essentiel qui peut permettre de préserver votre dos à votre poste de travail.

Les problèmes de postures de travail sont liés à une hauteur fixe du bureau

Une hauteur fixe n'est pas adaptée à la diversité des tailles

Vous pouvez en apprécier ci-dessous les effets pour une personne d’1,5 mètre, une autre d’1,75 mètre et enfin une personne d’1,95 mètre, lorsque le siège n'est pas réglé. La personne plus petite serait obligée de lever les bras pour les poser sur le plan de travail alors que la personne la plus grande serait fortement penchée en avant.

Présentation des contraintes avec un siège mal réglé

La hauteur standard du plan de travail est environ à 72 cm et cette hauteur est ajustée sur un homme de taille moyenne (environ 175cm).
Cela signifie que cette hauteur est inadaptée à la majorité des femmes et probablement à la moitié des hommes.

Conséquences

Pour compenser ce décalage, les utilisateurs règlent leur siège afin de s’ajuster au niveau du plan de travail.
Ci-dessous, une présentation de postures contraintes du fait de l’absence de réglage du bureau.

Présentation des contraintes d'un bureau non réglable si l'on est assis correctement

Pour les personnes plus petites, les pieds ne sont plus ancrés dans le sol ce qui ne permet plus aux jambes de maintenir correctement le dos (une bonne assise nécessite de pouvoir poser les talons bien à plat).
Cette situation crée des sollicitations sur l’ensemble du dos et limite la circulation sanguine au niveau des cuisses.
Parfois, ces personnes recherchent un compromis en réduisant la hauteur du siège ; ceci les oblige à soulever les bras ce qui sollicite le haut du dos, la nuque et les épaules.
Pour les personnes plus grandes, l’abaissement du siège sollicite le bas du dos (angle jambe/tronc plus fermé) et compresse l’abdomen.

La solution réside dans le réglage du bureau en hauteur

Le réglage du siège ne suffit pas (et un meilleur dossier n’apporte rien au problème).
Ci-dessous, les bonnes hauteurs de travail pour des personnes de 1,5 m, de 1,75m et de 1,95m.

Présentation des réglages nécessaires des bureaux en hauteur

"La" bonne posture de travail n’existe pas, la bonne posture est toujours la suivante

La bonne position est la position choisie et non une position subie ou contrainte par un problème de réglage du matériel.
La posture ergonomique est la posture choisie. Le matériel doit permettre de pouvoir adopter naturellement des postures différentes au cours de la journée.

Présentation des postures naturellement adoptées

Plier les jambes sous le siège n'est pas du tout contre-indiqué, cela peut correspondre à un besoin; lorsqu'un fourmillement se fait sentir, il suffit d'allonger les jambes afin de faciliter la circulation. Vous n'avez pas besoin de penser à votre posture! Votre corps le fait pour vous si rien ne vous empêche de changer de posture (comment allonger les jambes si votre siège est trop haut? il est nécessaire que les talons touchent le sol!).

Les postures contraintes

Les repose-pieds présentent l’inconvénient de figer la posture de travail (impossible d'écarter les jambes, de les allonger ou de ramener les pieds sous le siège puisque les pieds doivent se trouver sur le repose-pieds). Cela pose un problème, car la mauvaise posture est une posture figée ; notre corps est fait pour bouger (quelqu’un de plâtré, donc figé, perd en amplitude articulaire).

Le problème est le même avec les sièges de type laboratoire en assis-debout : le repose pied-intégré au siège oblique à maintenir les jambes pliées sous le siège. Il n'est pas possible de changer de position dans ce cas et cela devient un risque pour la santé si la position est maintenue trop longtemps.

Equipez vos salariés de bureaux réglables en hauteur et de sièges "normaux"

L’investissement mobilier prioritaire pour améliorer les situations de travail de vos équipes est l’acquisition de bureaux réglables en hauteur (et non celui de siège à prix prohibitif avec des réglages que personne n'utilise).
Pour vous équiper, recherchez sur le net « bureau réglable en hauteur » et faites votre choix.

Cela représente l’essentiel des améliorations physiques possibles. Les autres matériels vendus n’ont généralement pas un impact significatif ; il arrive même que le clavier ergonomique, la souris ergonomique, le siège ergonomique, etc. soient en fait peu pratiques et inadaptés.
Le terme "ergonomique" est devenu un argument commercial sans lien avec les usages réels.

Nous recommandons des plans réglables dans nos interventions (conception sur mesure)

Voir un exemple de bureau réglable en hauteur conçu sur mesure.

Voir un exemple de comptoir d'accueil réglable en hauteur conçu sur mesure.

Exemple de réflexion sur un modèle de bureau réglable en hauteur

L’exemple ci-dessous, représente une réflexion de Jean-Charles Dodeman, société Action-ergo (ce modèle n’est ni fabriqué ni commercialisé).

Présentation d'un design ergonomique de bureau réglable en hauteur

L’exemple ci-dessous, représente une réflexion de mon collègue architecte Fabrice Commerçon (ce modèle n’est ni fabriqué ni commercialisé).

Présentation d'un bureau réglable en hauteur

Présentation d'un bureau réglable en hauteur Détail du réglage en hauteur